Wiki sete. Encyclopedie setoise.
 

  Accueil     




>Création de site & hébergement opis internet sete

>Tourisme, culturel, shopping SETE avec opisline.com

 

DEFINITION DE ::  LIDO



Le lido de Sète à Marseillan est une bande sableuse de 11 km de longueur et de 1 à 2 km de largeur, qui sépare l’Etang de Thau de la mer.   Espace emblématique du littoral languedocien, il présente un fort intérêt écologique, notamment sur sa façade vers l’étang. Traversé par une voie ferrée à haut trafic (ligne Bordeaux – Nice) et une voie littorale importante (ex RN112 déclassée en 1998) reliant Sète à Marseillan et Agde, il abrite des activités économiques importantes : tourisme balnéaire, camping, viticulture et usine d’embouteillage de Listel.

Un phénomène d’érosion responsable de coupures de plus en plus fréquentes de la route, de la disparition de la plage ont amené les les Communes de Sète et de Marseillan à la nécessité de procéder au recul stratégique de la route littorale, comme seule solution pour une protection durable du lido.. déplacement de la voie littorale près de la voie ferrée et renforcement de la protection naturelle du lido par la reconstitution d’un cordon dunaire. Aménagements de cheminements pédestres et cyclistes, création de pôles de stationnement aménagés pour regrouper divers services et pour préserver une zone naturelle, conservation des activités économiques actuelles.

Au XVIIIe siècle, LE LITTORAL QUI S'étend entre Agde et la montagne de Sete était totalement inhabité et très marécageux. Seul une cabane de roseau sis au Castellas abritait un sous brigadier et trois gardes chargé de s'opposer au débarquement possible de contrebandiers. En 1738 un groupe de négociants de Montpellier eut l'idée d'exploiter des Salins sur le coté Ouest du littoral. Les autorisations nécessaires peinent à être accordées et c'est grace à l'intervention de la Duchesse de Villeroy qu'en 1779 un arrêt du conseil d'état du Roi Louis XVI accordent à quelques Sieurs locaux  le droit d'utilisation des terrains entre mer et Etang afin d'y établir des salins. La production de sel en serait exporter vers l'etranger. La ferme générale était construite un peu à l'intérieur des terres. Les " Camelles ( collines de sel extrait )" étaient placées soit coté mer ou coté Etang prêtes à être chargées et étaient recouvertes de roseaux liés par des cordes de jonc ( les faignes ).


Les projets du LIDO, des quilles et du triangle de Villeroy.

En 1856 nait la Compagnie des " Salins du Midi " qui jusqu'en 1970 procéda à l'exploitation du sel de mer. En 1974 la Banque HENIN lance une OPE sur la Cie des Salins du Midi et devient actionnaire majoritaire.

La Henin, dans la foulée, décide de créer une nouvelle station touristique sur les terrains des anciens salins. Parallèlement à ce projet la Mairie de Sète avait amorcé l'aménagement des Quilles. De fait la Henin et la Mairie de sète s'associeront dans un projet grandiose: Création d'un port de Plaisance pouvant accueillir 1000 bateaux, construction sur le triangle de Villeroy et les Quilles de 350 000m² d'habitation ( 85% de résidences touristiques et 15 % de logements permanents ). Faute de trouver les fonds necessaires, ce projet capotera et sera abandonné.

En 1978 reprise du projet avec toujours La Henin et la mairie de Sète comme maître d'oeuvre. Evolution importante par raport au premier projet, les parties interessées décident d'introduire des logements sociaux ( A hauteur de 50% ) afin que le triangle de Villeroy  ne soit pas ville morte hors saison touristique. Il y était aussi prévu la construction d'un centre commercial, d'équipements sportifs, d'un groupe scolaire, une galerie marchande, des parcs pour enfants, centre automobile,  etc .... Principal investisseur, le centre commercial décide en fin de compte de s'installer à Balaruc et abandonne donc le projet Villeroy. Ce qui aménera pour la seconde fois l'abandon du projet d'aménagement du coté Ouest du LIDO.