Wiki sete. Encyclopedie setoise.
 

  Accueil     




>Création de site & hébergement opis internet sete

>Tourisme, culturel, shopping SETE avec opisline.com

 

DEFINITION DE ::  HISTOIRE ET CULTURE



 

Sète, entre mer et étang, est un port créé par Colbert en 1666. Depuis, la ville n'a eu de cesse de développer son activité portuaire : 1er port de pêche de la Méditerranée, plaisance liée aux activités balnéaires, croisière, ligne régulière Sète - Tanger - Sète. Sète, comptant environ 40 000 habitants, voit sa population multipliée par 3 en période estivale. Cette ville qui bouge toute l'année a, en plus, de nombreux atouts à proposer aux touristes : mer, soleil, de bonnes restauration et hôtellerie pour tous les goûts et tous les budgets, sans compter les campings.

 

Très prisée également des touristes : la ville avec ses quartiers anciens au charme indéfinissable rappelant que les Italiens furent les 1er à s'installer à Sète, suivis par d'Espagnols, de Tunisiens, de Pieds noirs. Truculent aussi, l'accent, le verbe haut, la parole verbale et gestuelle… De nombreux spectacles, concerts, expositions, etc… émaillent l'été tels la Fiesta latina, la Saint Louis. A Sète, les manifestations culturelles se passent aussi bien dans la rue que dans des lieux prestigieux : théâtre Molière (avenue Victor Hugo), théâtre à l'italienne, scène nationale qui assure la programmation hivernale et le théâtre de la Mer - Jean Vilar (géré par le service culturel de la Ville) consacrée, lui, aux festivités estivales (mi-juin à mi-août).

 

L'architecture de ce dernier, datant du XVIIe siècle, perché sur son rocher, domine la mer et le port. Pourquoi le nom de Jean Vilar ? Avant qu'il ne crée le Festival d'Avignon, Jean Vilar, né à Sète, avait proposé de monter son festival de Sète dans un fort architecturé par Vauban. Ce projet, qui n'a jamais vu le jour avec Jean Vilar, a été repris par Jean Deschamps dans les années 50.

Ainsi, est né le théâtre Jean Vilar. La 1ere mouture du théâtre était en bois et accueillait les grands répertoires. Début 70, le bois a été remplacé par une structure en " dur " dans le fort restauré. Sa forme, s'ouvrant comme une immense terrasse sur la Méditerranée, à ciel ouvert, rappelle les théâtres grecs antiques. L'acoustique, " au top ", est un plus indéniable. Comme les gardes du XVIIe siècle surveillaient les eaux, les spectateurs scrutent eux aussi l'eau et le ciel en écoutant divers concerts : jazz, musique latino américaine, orchestre des équipages de la Flotte de Toulon .. etc